Alerte Fraude

Attention : EMERA est victime d’une utilisation frauduleuse de son nom dans le cadre d’une usurpation d’identité, d’une arnaque téléphonique et sur internet.

Des personnes se présentant de notre société ou de son réseau, peuvent vous inviter à souscrire à des produits financiers vendus par notre Groupe. Il s’agit d’une fraude.
EMERA n’a aucun lien avec les émetteurs de ces messages. Nous prenons cette fraude très au sérieux et mettons tout en œuvre pour y remédier rapidement et pour que les responsables soient sanctionnés.
Nous vous invitons à ne pas répondre à ces sollicitations, à ne pas communiquer les données personnelles qui pourraient vous être demandées et à ne pas rappeler les numéros de téléphone.
Vous pouvez signaler ces pratiques sur le site gouvernemental : www.internet-signalement.gouv.fr
En cas de doute, contactez-nous au 04 92 990 990

Les aides financières

L'APA

L’Allocation Personnalisée d’Autonomie correspond à la prise en charge des aides liées à la dépendance. Elle est attribuée par le Conseil Général.

Les conditions d’attribution sont les suivantes : être âgé de 60 ans ou plus, être en situation de perte d’autonomie (GIR* 1 à 4), résider de façon stable et régulière en France.

Le dossier est disponible auprès du Conseil Général du département, des organismes de sécurité sociale, sociaux ou médico-sociaux, des mairies. Cliquez-ici pour télécharger directement la demande à remplir : Demande d’APA.

Dans le cadre d’un hébergement permanent :

La demande d’APA doit être faite auprès du Conseil Général du domicile de référence. L’attribution est décidée et notifiée par le président du Conseil Général. Il dispose d’un délai de 2 mois à compter du dépôt du dossier. Passé ce délai, l’APA est considérée comme accordée. Le montant de l’APA dépend des besoins du demandeur (GIR) et de ses revenus.

Dans le cadre d’un hébergement temporaire : le plus souvent, l’APA domicile est maintenue.

La réduction d'impôts

Les frais liés à la dépendance et aux dépenses d’hébergement ouvrent droit à une réduction d’impôts, l’établissement ayant signé une convention tripartite. Il s’agit d’un contrat obligatoire signé conjointement par le Conseil Général du département, l’ARS (Agence Régionale de Santé) et l’établissement. Il régit de façon stricte et personnalisée le fonctionnement de ce dernier. Cette convention, propre à chaque résidence, définit les droits des personnes accueillies et des familles, les conditions d’accueil et d’information, la qualité des soins, l’animation, l’aide à la vie quotidienne, le niveau de confort de l’établissement et, le cas échéant, les améliorations qui doivent être apportées. Cette réduction s’applique sans restriction d’âge, quelle que soit la situation de la personne.

La réduction accordée s’élève à 25 % des sommes payées dans la limite de 10 000 euros par an soit une réduction maximale de 2 500 euros par personne et par an, soit pour le résident, soit pour la famille qui s’acquitte du séjour.

L'APL

Les personnes âgées hébergées en maison de retraite peuvent bénéficier de l’aide personnalisée au logement. Le montant de l’APL est évalué en fonction du niveau de ressources de la personne âgée, du coût d’hébergement de l’établissement et de son implantation.

L’aide personnalisée au logement est à demander auprès de la Caisse d’Allocations Familiales (CAF). L’attestation de résidence en foyer est à remettre à l’établissement afin qu’elle soit renseignée. Cliquez-ici pour télécharger directement l’attestation à remplir : Attestation APL.

Le droit au répit

La loi sur l’adaptation de la société au vieillissement, entrée en vigueur en 2016 reconnaît à l’aidant un droit au répit, c’est-à-dire le droit lors de la prise en charge d’une personne fragilisée par la maladie, l’âge ou le handicap, de prendre du temps pour lui.

Les personnes concernées par ce droit au répit sont les aidants s’occupant de personnes bénéficiaires de l’Allocation Personnalisée d’Autonomie (APA) qui assurent une présence ou une aide indispensable de soutien à domicile de leur proche et qui ne peuvent pas être remplacés par un membre de leur entourage.

Ceux-ci peuvent ainsi se voir allouer une enveloppe d’un montant de 501,69 euros chaque année par personne aidée afin de financer l’accueil de l’aidé durant le temps de répit de l’aidant :

    • accueil de jour
    • accompagnement à domicile
    • séjours de vacances

La loi prévoit également la mise en place d’un dispositif d’urgence en cas d’hospitalisation de l’aidant afin de prendre en charge temporairement la personne aidée au-delà des montants et des plafonds des plans d’aide. Le montant maximum de la majoration est de 996,74 euros.

 

*Le GIR (groupe iso-ressources) correspond au niveau de perte d’autonomie d’une personne âgée. Le GIR d’une personne est calculé à partir de l’évaluation effectuée à l’aide de la grille AGGIR. Il existe six GIR : le GIR 1 est le niveau de perte d’autonomie le plus fort et le GIR 6 le plus faible. Seules les personnes évaluées en GIR 1 à 4 peuvent bénéficier de l'APA (allocation personnalisée d’autonomie).( Source :

https://www.pour-les-personnes-agees.gouv.fr/beneficier-daides/lallocation-personnalisee-dautonomie-apa/comment-le-gir-est-il-determine)

Accueil de jour

L’accueil de jour, disponible dans de nombreuses résidences Emera, s’inscrit dans une démarche de travail en réseau avec les associations, les intervenants à domicile et les partenaires de santé. Il s’adresse aux seniors atteints de la maladie d’Alzheimer, d’une pathologie apparentée ou en perte d’autonomie physique, désireux et en capacité de bénéficier d’un projet de soutien.

Il permet à la personne âgée de préserver ou de rétablir les contacts sociaux, de stimuler et maintenir les capacités cognitives et motrices dans les activités de la vie quotidienne.

L’accueil de jour permet aussi à l’aidant de bénéficier d’un moment de répit tout en étant en confiance et soulagé.

Hébergement temporaire

Le court séjour ou hébergement temporaire est une solution adaptée pour rompre l’isolement des personnes âgées, se reposer à la suite d’une hospitalisation  ou découvrir l’établissement. C’est aussi un moyen pour permettre le repos de l'aidant ou prendre le relais des familles pendant les vacances par exemple.  Les EHPAD Emera s'adaptent aux besoins de chacun.

En concertation avec le médecin coordonnateur, nos professionnels de santé répondent aux besoins de nos résidents et leur prodiguent tous les soins nécessaires. Si des troubles cognitifs se manifestent, nous optons de préférence pour des prises en charge non médicamenteuses pour stimuler et apaiser.

Hébergement permanent

Les années passent, cette avancée dans l’âge engendre une perte d’autonomie qui peut parfois être synonyme de tracas quotidien pour vos et vos proches (chutes, immobilisations, solitude…). Choisir l’hébergement permanent dans une maison de retraite médicalisée vous permet de vivre au sein d’une structure adaptée à vos besoins. Les chambres en EHPAD sont entièrement équipées pour une accessibilité totale. Quelle que soit votre autonomie, vos déplacements sont facilités et la prise en charge médicalisée est assurée par une équipe pluridisciplinaire. Notre personnel accompagne jour et nuit chaque résident, quoi qu’il arrive, le bien-être quotidien de nos résidents est notre priorité.