22 février 2021

L’Académie Emera, organisme de formation interne du groupe, développe les compétences des salariés tout au long de leur carrière. L’enjeu est double : favoriser leur épanouissement personnel tout en garantissant la qualité des prestations dans les résidences. Entretien avec Karine Renaux, directrice de la formation du groupe Emera et de l’Académie Emera.

Karine Renaux : Notre vocation est d’accompagner les collaborateurs dans leur mission quotidienne, valoriser leurs compétences, enrichir leur professionnalisme. La formation contribue à améliorer les prestations d’accompagnement avec une posture professionnelle et à assurer une prise en charge individualisée et ajustée aux besoins et attentes des résidents.

La force du dispositif est de s’appuyer, en grande partie, sur des salariés-formateurs, c’est-à-dire des professionnels du groupe experts dans leur domaine : infirmiers, aides-soignants, psychologues, psychomotriciens, pharmaciens, etc. Ils mettent leur expertise et leur technicité au service des équipes Emera après avoir eux-mêmes suivi un programme de coaching en neuropédagogie. Nos formations sont ainsi adaptées à nos métiers et à nos valeurs.  

Quelles sont les thématiques abordées lors des formations ?

Karine Renaux : Notre catalogue contient environ 100 formations qui s’adressent à l’ensemble de nos salariés. L’offre de formation de l’Académie s’étend des formations de soins à l’hôtellerie en passant par la restauration. Pour les soignants, elles portent par exemple sur la gestion de la douleur, les soins palliatifs ou la prise en soin des résidents. Pour les personnels hôteliers, il s’agit d’améliorer les pratiques liées au service en salle ou encore à l’hygiène du linge. Il y a aussi des programmes pour le personnel administratif – management, qualité et gestion des risques, accueil des familles, etc. – et pour les équipes chargées de l’animation. Nous avons également développé un programme de formation axé sur une bonne communication avec les familles des résidents.

 

Combien de formations ont été dispensées en 2020 ?

Karine Renaux : Le contexte sanitaire lié à l’épidémie de la COVID-19 nous a obligés à annuler ou reporter un certain nombre de formations. Les 25 formateurs de l’Académie Emera ont ainsi animé 65 sessions (contre 121 en 2019) pour 3 231 heures de formation (contre 4 729 en 2019).

 

Le e-learning a pris une place importante ces derniers mois. Ce mode d’enseignement à distance peut-il perdurer à l’avenir ?

 Karine Renaux : La majorité des formations se déroulent habituellement sur site, dans les établissements. Cette solution est plus pratique pour les collaborateurs et facilite la mise en situation professionnelle sur le lieu de travail.

Mais la crise sanitaire a effectivement modifié nos pratiques. Nous avons assuré malgré tout l’indispensable continuité pédagogique grâce à des protocoles sanitaires stricts et le recours au e-learning. Certaines formations pourront continuer à se tenir en distanciel, en complément des formations en présentiel qui resteront toujours majoritaires. Beaucoup de nos cursus reposent en effet sur la technicité des gestes que l’on ne peut pas acquérir à distance, sur des mises en situation concrètes. Le e-learning exige également un équipement informatique adapté et une acculturation à cet enseignement digital qui doit continuer d’évoluer dans le Groupe.

Quels sont les objectifs pédagogiques de l’Académie pour 2021 ? De nouvelles formations sont-elles prévues ?

Karine Renaux : Effectivement, nous travaillons à faire évoluer notre catalogue afin d’anticiper les compétences dont nos salariés auront besoin dans les années à venir. Par exemple, nous constatons dans nos établissements un nombre croissant de résidents désorientés, atteints de troubles cognitifs. Nous souhaitons donc préparer de nouvelles sessions autour de cette thématique, pour proposer des outils et des bonnes pratiques pour faire face à ces situations et accompagner nos équipes.

Nous allons également étendre les modules liés à la méthode Montessori, développée dans nos établissements depuis 2016. Parmi les nouveautés figurent aussi des formations destinées à renforcer la cohésion entre les équipes qui rejoignent le groupe et celles avec davantage d’ancienneté, les deux générations ayant parfois des pratiques et des habitudes de travail différentes.

 

En 2020, l’Académie Emera a décroché la certification Qualiopi. De quoi s’agit-il ?

Karine Renaux : Nous avons été audités en décembre, et sommes certifiés pour les quatre prochaines années. La certification Qualiopi atteste de la qualité du processus de formation mis en œuvre par l’Académie Emera. C’est la reconnaissance de la qualité de nos programmes, qui sont adaptés aux besoins des participants. C’est aussi la reconnaissance de l’implication d’une équipe qui travaille à mes côtés au sein de l’Académie, à savoir Christine Vetault, responsable administrative et comptable et Audrey Saugère, gestionnaire formation.

Le circuit du médicament - EHPAD

« Dans le circuit du médicament, rien n’est laissé au hasard »

Pharmacienne d’officine durant la première partie de sa carrière, Véronique Bertram a décroché il y a 15 ans un diplôme universitaire de gérontologie pour se spécialiser. « Ces études ont donné un tournant à ma vie professionnelle. La formation est aujourd’hui essentielle, incontournable car elle me permet de partager mes connaissances », explique celle qui a rejoint l’Académie Emera il y a trois ans en tant qu’experte de la sécurisation de la prise en charge médicamenteuse. 

« Le circuit du médicament en Ehpad intègre plusieurs professionnels – infirmiers, cadres de santé, médecin, pharmaciens, etc. – et comprend une succession d’étapes qui vont de la prescription à l’administration du médicament et à l’observation de ses effets sur les résidents. Tout le processus est régi par la réglementation en vigueur, rien n’est laissé au hasard », détaille Véronique Bertram, spécialisée en gériatrie.   

Une simple « piqûre de rappel » pour ces professionnels de santé en Ehpad ? Pas forcément. Pour Véronique Bertram, « la formation continue est essentielle pour garantir la qualité et la sécurité de la prise en charge médicamenteuse, encadrer et sécuriser les échanges entre les différents intervenants dans ce circuit ».

En 2020, la formatrice a animé deux sessions d’une journée chacune, oscillant entre savoirs théoriques et analyse de cas pratiques. Elles ont regroupé, au total, une quinzaine d’infirmières coordonnatrices du groupe Emera. « Tout s’est fait à distance cette année. J’étais d’abord inquiète à l’idée de perdre la spontanéité des échanges. Mais finalement cette expérience de e-learning est positive. Les échanges restent concrets, riches », explique Véronique Bertram. En 2021, la formation accueillera les médecins coordonnateurs présents au sein des résidences du groupe.

Partager sur les réseaux sociaux

Recevoir la newsletter Emera


Parkinson : Patients et aidants, comment faire face à la maladie ?

04/11/2022 Au coeur de notre métier

275000 personnes sont atteintes de la maladie de Parkinson en France. Le docteur Dr Christine Brefel-Courbon, neurologue et responsable du centre  expert Parkinson au CHU de Toulouse revient cette maladie.

En savoir plus

Inclusion : un trophée récompense l’engagement des équipes de la résidence Antoine de Bourbon

14/10/2022 Au coeur de notre métier Nos actualités

Pour en savoir plus sur l’accueil et l’engagement de nos équipes, découvrez l’article avec l’interview de Sandrine Szymkowiak, gouvernante à la résidence et d’Amandine Ehlinger, ASH

En savoir plus

Ehpad : « une culture de la prise en compte de la parole des seniors, c’est essentiel pour la confiance »

04/10/2022 Au coeur de notre métier

Interview de Valentine Trépied, sociologue spécialisée sur le vieillissement et chef de projet à la Haute Autorité de Santé.

En savoir plus

Diagnostic et stimulation, maîtres-mots pour faire face à Alzheimer

21/09/2022 Au coeur de notre métier

Le professeur Marc Verny, neurologue de formation et responsable du service gériatrique à l’Hôpital de la Pitié Salpêtrière (APHP), nous éclaire sur la maladie d'Alzheimer.

En savoir plus

Bientraitance des personnes âgées en Ehpad, l’affaire de tous

11/07/2022 Au coeur de notre métier

« Etre bientraitant c’est avant tout se questionner sur les pratiques et avoir une démarche éthique. C’est avoir une culture du respect, de la dignité de la personne et de son intimité ».

En savoir plus

Troubles de la perception visuelle : un dépistage essentiel chez les personnes âgées

01/07/2022 Au coeur de notre métier Nos actualités

Comment évolue nos capacités de perception visuelles avec l’âge ? Comment prévenir des troubles de la vision ?   Réponses avec le Dr Angelo Arleo, Directeur d’une équipe de recherche biomédicale à l’Institut de la vision à Paris.

En savoir plus