13 novembre 2020

Etre acteur de son quotidien

Pour Lucie Geuffrard, responsable de la vie sociale (RVS) au sein de l’Ehpad Sophie du groupe Emera, à Grasse, le
bénévolat des résidents favorise la sérénité et offre de nombreux autres bénéfices. Elle répond à nos questions à l’occasion de son action en partenariat avec l’association ISIS pour « Octobre rose », la campagne de sensibilisation au dépistage du cancer du sein.

Emera : Quels sont, selon vous, les bénéfices du bénévolat pour les résidents ?

Lucie Geuffrard : Nous avons souvent tendance à l’oublier, mais le senior en Ehpad avant tout est un acteur de la société, un citoyen. Quand je parle avec les résidents de leur parcours personnel, ils sont nombreux à mentionner avoir rejoint une association locale après la retraite. On imagine souvent que tout s’arrête avec l’entrée en institution, mais ça n’est pas le cas !

Le fait de vivre en Ehpad n’est pas un frein, au contraire, nous les accompagnons dans leurs démarches de bénévoles. C’est une motivation supplémentaire de se lever le matin. Sans oublier que le bénévolat a un impact très positif sur le maintien de la motricité, la lutte contre l’isolement et le partage.

Emera : En tant que responsable de la vie sociale, comment organisez-vous le bénévolat au sein de l’Ehpad ?

L.G : Globalement, mon rôle est de créer du lien entre les résidents, l’équipe médicale, les familles et plus largement avec l’extérieur. Je monte donc des projets avec des acteurs pouvant intéresser les résidents, en lien avec leur parcours de vie, leurs passions. Une fois l’action menée, je rends compte des résultats obtenus aux participants. Il est essentiel pour eux de voir les résultats pour comprendre l’utilité de leur action et renforcer l’estime qu’ils ont d’eux-mêmes.

Bien sûr, chaque résident participe en fonction de ses capacités et de ses pathologies. Si le résident est atteint de troubles cognitifs, il peut tout de même prendre part à des projets qui font appel à ses automatismes. Par exemple, j’ai déjà organisé des ateliers de tricot avec des femmes dont l’une était atteinte d’Alzheimer. Elle n’était pas en capacité de se rappeler ce qu’elle avait mangé le matin mais elle savait tricoter. Cela l’apaisait. S’appuyer sur ses habitudes ancrées l’aidait à être dans l’instant présent.

En moyenne, une trentaine de résidents de l’Ehpad Sophie prennent part à des projets de bénévolat.

Emera : Vous avez organisé un partenariat avec l’association ISIS à l’occasion d’ «Octobre rose». Pouvez-vous nous expliquer en quoi consistait le projet ? Comment les résidents y ont-ils participé ?

L.G : Le projet s’est monté très rapidement, il y a eu un réel engouement ! Octobre Rose est un événement qui compte pour les femmes résidentes de l’Ehpad. Beaucoup ont été touchées par le cancer ou ont accompagné un proche dans la maladie. Il était donc important pour nous de contribuer à cet événement. Plusieurs résidents de la résidence seniors Anne à proximité de l’Ehpad ont également souhaité participer.

Après réflexion, il m’est apparu plus utile d’aider une association locale, bénéficiant de moins de visibilité qu’une grande structure. J’ai donc fait des recherches dans ce sens. Or, il se trouve qu’Alicia Delignon, notre socio-esthéticienne, travaille à mi-temps au sein de l’association ISIS du Centre Azuréen de Cancérologie à Mougins. ISIS est une association qui correspondait exactement à notre projet car la structure est petite et s’adresse exclusivement aux personnes traversant la maladie. Elle propose notamment des soins pour le bien-être ainsi qu’un accompagnement psychologique.

J’ai donc proposé aux résidents qui le souhaitaient d’aider l’association. Beaucoup ont accepté tout de suite ! Nous avons organisé un atelier pour confectionner des pochons de lavande, des marques pages, des napperons ou encore des biscuits. Les différentes productions ont ensuite été vendues au sein de l’établissement et l’ensemble des bénéfices ont été versés à l’association. Les résidents étaient ravis de participer. Nous leur présenterons prochainement le montant total de la cagnotte récoltée. Nous avons également profité de l’opération pour sensibiliser le personnel de l’Ehpad au dépistage du cancer du sein.

 

Pour en savoir plus sur la vie au sein des ehpad Emera : https://www.emera.fr/solutions-hebergement-senior/residence-ehpad/

Association ISIS : améliorer la qualité de vie des personnes touchées par le cancer

 L’association ISIS a pour mission d’optimiser la prise en charge des patients du Centre Azuréen de Cancérologie à Mougins, dans les Alpes-Maritimes. L’association propose de nombreux services pour accompagner les patients, améliorer leur qualité de vie et les aider à une meilleure acceptation de l’épreuve de la pathologie cancéreuse.

« En tant que socio-esthéticienne, je travaille pour aider les résidents à prendre soin d’eux et contribuer à maintenir l’estime qu’ils ont d’eux-mêmes. Je suis également membre de l’association ISIS qui accompagne les personnes atteintes d’un cancer. L’opération ʺOctobre roseʺ a été menée jusqu’au bout par les résidents de l’Ehpad et de la résidence seniors. La participation a été très importante, c’est un vrai succès ! L’association est très reconnaissante de cette initiative », Alicia Delignon, socio-esthéticienne au sein de l’Ehpad Sophie et de la résidence séniors Anne du groupe Emera.

Plus d’informations : http://www.cac-mougins.com/centre-azureen-cancerologie-mougins-presentation-de-isis/

Partager sur les réseaux sociaux

Recevoir la newsletter Emera


Parkinson : Patients et aidants, comment faire face à la maladie ?

04/11/2022 Au coeur de notre métier

275000 personnes sont atteintes de la maladie de Parkinson en France. Le docteur Dr Christine Brefel-Courbon, neurologue et responsable du centre  expert Parkinson au CHU de Toulouse revient cette maladie.

En savoir plus

Inclusion : un trophée récompense l’engagement des équipes de la résidence Antoine de Bourbon

14/10/2022 Au coeur de notre métier Nos actualités

Pour en savoir plus sur l’accueil et l’engagement de nos équipes, découvrez l’article avec l’interview de Sandrine Szymkowiak, gouvernante à la résidence et d’Amandine Ehlinger, ASH

En savoir plus

Ehpad : « une culture de la prise en compte de la parole des seniors, c’est essentiel pour la confiance »

04/10/2022 Au coeur de notre métier

Interview de Valentine Trépied, sociologue spécialisée sur le vieillissement et chef de projet à la Haute Autorité de Santé.

En savoir plus

Diagnostic et stimulation, maîtres-mots pour faire face à Alzheimer

21/09/2022 Au coeur de notre métier

Le professeur Marc Verny, neurologue de formation et responsable du service gériatrique à l’Hôpital de la Pitié Salpêtrière (APHP), nous éclaire sur la maladie d'Alzheimer.

En savoir plus

Bientraitance des personnes âgées en Ehpad, l’affaire de tous

11/07/2022 Au coeur de notre métier

« Etre bientraitant c’est avant tout se questionner sur les pratiques et avoir une démarche éthique. C’est avoir une culture du respect, de la dignité de la personne et de son intimité ».

En savoir plus

Troubles de la perception visuelle : un dépistage essentiel chez les personnes âgées

01/07/2022 Au coeur de notre métier Nos actualités

Comment évolue nos capacités de perception visuelles avec l’âge ? Comment prévenir des troubles de la vision ?   Réponses avec le Dr Angelo Arleo, Directeur d’une équipe de recherche biomédicale à l’Institut de la vision à Paris.

En savoir plus