19 août 2021

Les thérapies non médicamenteuses sont un ensemble de techniques de soins, d’approches environnementales et humaines qui ont pour objectifs le traitement et/ou le soulagement de certains symptômes,  l’amélioration de la qualité de vie et la recherche d’un état de bien-être. Elles accompagnent les soins quotidiens et sont pratiquées pour l’ensemble des résidents par une équipe pluridisciplinaires composé d’un médecin coordonnateur, d’aides-soignants, d’une aide médico-psychologique, d’auxiliaires de vie, de l’infirmière coordinatrice et de la responsable de vie sociale. Parmi les thérapies non médicamenteuses utilisées, la résidence Emeraudes Angoulême a mis en place des veillées douces, une solution complémentaire et/ou de substitution aux médicaments qui permet de lutter contre les troubles du sommeil des résidents et favoriser l’endormissement en apaisant les résidents souffrant d’angoisse, d’agitation ou de déambulation.

Le sommeil et le 3ème âge

Nous passons près d’un tiers de notre vie assoupi. Mémoire et apprentissage, métabolisme, immunité… il est parfaitement établi que le sommeil est crucial pour de nombreuses fonctions biologiques. 

Le sommeil évolue avec l’âge, tant en quantité qu’en qualité et lorsqu’il s’agit d’un senior, l’hygiène de vie et l’environnement ne sont pas les seuls facteurs pouvant expliquer les difficultés à dormir : les problèmes médicaux et émotionnels, le changement d’habitat, la désynchronisation de l’horloge biologique sont autant de facteurs pouvant causer des troubles du sommeil. Dans le cas de troubles cognitifs,  les difficultés à dormir peuvent devenir particulièrement graves.

Les bienfaits des veillées douces

Adeline Brossier, Responsable de la Vie Sociale et Estelle Martin, Infimière Coordinatrice à la Résidence Emeraudes Angoulême

Depuis un an, Adeline Brossier, Responsable de la vie sociale et Estelle Martin, Infirmière coordinatrice au sein de la résidence Emeraudes Angoulême ont mis en place des temps de veillées douces notamment pour les résidents déambulant et ceux souffrant d’angoisses et d’agitation. Des veillées qui apaisent, qui favorisent l’endormissement et permettent de  lutter contre les troubles du sommeil tout en limitant le recours aux traitements médicamenteux. 

Cette approche s’intègre pleinement  dans le projet de vie personnalisé du résident. Elle peut être proposée à l’issue d’une réflexion de l’équipe pluridisciplinaire qui veille quotidiennement au bien-être de chaque résident ou bien émerger d’une demande particulière de la famille ou du résident lui-même. 

La démarche consiste à prendre du temps et à accueillir les résidents de manière personnalisée,  dans une atmosphère bienveillante et relaxante, propice à l’endormissement Les veillées douces se déroulent dans les salons d’étage ou en salle d’animation. Les résidents sont en tenue de nuit et se voient proposer, en fonction des désirs de chacun, de la musique, une activité comme la lecture, quand d’autres encore préfèreront partager une collation et ce jusqu’à l’apaisement des angoisses.

Ces veillées douces sont pratiquées par l’équipe d’Aides-Soignant(e)s et d’Agents de Service Hôtelier (ASH) après une formation interne dispensée par Adeline et Estelle.

Elles ont aussi des bienfaits pour les équipes car des résidents apaisés  ce sont des équipes plus sereines.  

Partager sur les réseaux sociaux

Recevoir la newsletter Emera


Parkinson : Patients et aidants, comment faire face à la maladie ?

04/11/2022 Au coeur de notre métier

275000 personnes sont atteintes de la maladie de Parkinson en France. Le docteur Dr Christine Brefel-Courbon, neurologue et responsable du centre  expert Parkinson au CHU de Toulouse revient cette maladie.

En savoir plus

Inclusion : un trophée récompense l’engagement des équipes de la résidence Antoine de Bourbon

14/10/2022 Au coeur de notre métier Nos actualités

Pour en savoir plus sur l’accueil et l’engagement de nos équipes, découvrez l’article avec l’interview de Sandrine Szymkowiak, gouvernante à la résidence et d’Amandine Ehlinger, ASH

En savoir plus

Ehpad : « une culture de la prise en compte de la parole des seniors, c’est essentiel pour la confiance »

04/10/2022 Au coeur de notre métier

Interview de Valentine Trépied, sociologue spécialisée sur le vieillissement et chef de projet à la Haute Autorité de Santé.

En savoir plus

Diagnostic et stimulation, maîtres-mots pour faire face à Alzheimer

21/09/2022 Au coeur de notre métier

Le professeur Marc Verny, neurologue de formation et responsable du service gériatrique à l’Hôpital de la Pitié Salpêtrière (APHP), nous éclaire sur la maladie d'Alzheimer.

En savoir plus

Bientraitance des personnes âgées en Ehpad, l’affaire de tous

11/07/2022 Au coeur de notre métier

« Etre bientraitant c’est avant tout se questionner sur les pratiques et avoir une démarche éthique. C’est avoir une culture du respect, de la dignité de la personne et de son intimité ».

En savoir plus

Troubles de la perception visuelle : un dépistage essentiel chez les personnes âgées

01/07/2022 Au coeur de notre métier Nos actualités

Comment évolue nos capacités de perception visuelles avec l’âge ? Comment prévenir des troubles de la vision ?   Réponses avec le Dr Angelo Arleo, Directeur d’une équipe de recherche biomédicale à l’Institut de la vision à Paris.

En savoir plus