En EHPAD, les Unités Protégées accueillent les résidents atteints de troubles cognitifs.

L’Unité Protégée de la résidence retraite Agélia à Chambéry vient de mettre en place une signalétique spécifique favorisant le repérage et la lisibilité.

Ce projet s’inscrit dans le cadre de la méthode Montessori appliquée aux séniors et déployée au sein d’Emera.

Explications de Florence Barthélémy, Directrice Médicale du groupe Emera

Le projet de signalétique adaptée a été mis en place au sein d’unités protégées pour répondre à deux objectifs principaux :

Tout d’abord l’objectif du repérage. A chaque fois qu’un résident, ayant une pathologie qui entraîne des pertes de mémoire, d’autonomie physique ou sensorielles, s’interroge sur le lieu où il se trouve ou sur la direction qu’il souhaite prendre dans l’unité protégée, il faut qu’il puisse avoir à disposition une explication claire et compréhensible, adaptée à sa pathologie. Soit en toutes lettres, soit en pictogrammes.

Le second objectif concerne , les personnes malvoyantes qui doivent pouvoir lire aisément la signalétique. Dans ce cas il est important que les pictogrammes ou l’écriture soient contrastés, en augmentant la taille des caractères, en les positionnant ni trop haut, ni trop bas…

Ce projet s’inscrit dans la vision médicale du groupe Emera qui utilise la méthode Montessori adaptée aux Seniors.

En effet, les équipes médicales et soignantes du groupe sont formées aux principes Montessori pour améliorer le bien-être quotidien de nos aînés.

S’adapter à la vision des séniors, à la capacité de lecture et de compréhension de chacun, et à d’éventuels troubles cognitifs est très important. »